Au 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) va se substituer au Droit Individuel à la Formation (DIF).  Les heures acquises au titre du DIF ne seront pas perdues pour autant et pourront être utilisées jusqu’au 31 décembre 2020.

Vous avez jusqu’au 31 janvier 2015 pour informer par écrit vos salariés du nombre d’heures de DIF qu’il leur reste à consommer.

Pour cela, vous pouvez remettre une attestation écrite spécifique ou mentionner le solde sur le bulletin de paye du mois de janvier 2015. Charge ensuite au salarié de reporter ses heures de DIF sur le portail http://www.moncompteformation.gouv.fr/(lors de leur première connexion, les utilisateurs devront indiquer leur numéro de sécurité sociale, leur civilité, nom de naissance et prénom et être titulaires d’une adresse mail).

L’alimentation du CPF se fera ensuite automatiquement à partir des données renseignées dans la DADS (la DSN à partir de 2017). En pratique, le compteur CPF restera à zéro toute l’année 2015 et sera crédité en mars 2016 des 24 heures acquises au titre de l’année 2015.

L’employeur n’a donc plus à gérer en interne les compteurs du CPF comme pour le DIF ; la gestion du CPF est externalisée auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations.

L’alimentation du CPF se fera ensuite automatiquement à partir des données renseignées dans la DADS (la DSN à partir de 2017). En pratique, le compteur CPF restera à zéro toute l’année 2015 et sera crédité en mars 2016 des 24 heures acquises au titre de l’année 2015.

Pour rappel, le CPF est alimenté à hauteur de 24 heures par année de travail à temps complet jusqu’à l’acquisition d’un crédit de 120 heures, puis ensuite à raison de 12 heures par année de travail à temps complet, dans la limite d’un plafond maximum de 150 heures.